League of Legends : toute l’industrie de l’esport se retrouve aux Worlds

Marion Bories
15/09/2019

Dans le sport traditionnel, une poignée d’événements parviennent à rassembler des dizaines de millions de spectateurs à travers le monde. La coupe du monde de football, les Playoffs de NBA ou les tournois du Grand Chelem font partie de ceux-là.

De la même manière, l’esport possède ses grands rendez-vous, à commencer par les Worlds de League of Legends. En plus de réunir la crème des joueurs professionnels, cet événement hors-normes attire également une foule d’annonceurs prestigieux.

Les WORLDS, événement esport attendu par le monde entier

Pourquoi l’ensemble de l’industrie de l’esport aura-t-elle les yeux rivés sur Paris le 10 novembre prochain? Car c’est à l’AccorHotels Arena que se déroulera la grande finale des Worlds 2019.

Le studio Riot Games a su développer tout un écosystème compétitif dont le niveau de professionnalisme est aujourd’hui comparable à celui des grandes ligues telles que la NBA. Les spectateurs qui parviennent à obtenir leur place ont le droit à un véritable show, offrant aussi bien du beau jeu que des concerts et autres interludes spectaculaires.

Et les chiffres ne trompent pas puisque, l’année dernière, ils étaient 99,6 millions à suivre la grande finale entre Invictus Gaming et Fnatic sur les streams officiels. Un résultat qui sera certainement dépassé en 2019 à en juger par la rapidité à laquelle les places se sont vendues. En seulement 11 minutes, les milliers de sièges de l’AccorHotels Arena de Bercy ont trouvé preneurs.

Face à cette demande extraordinaire, Riot Games a même décidé de revoir la configuration de la salle afin de mettre en vente 2 000 places supplémentaires le 31 octobre dernier.

Pour les fans qui n’auraient pas la possibilité de se rendre à Paris ou d’obtenir un ticket, le studio américain a lancé une initiative très intéressante baptisée «LoL In Cinemas». Il sera possible d’assister aux finales des Worlds dans des dizaines de salles de cinéma européennes. Des milliers d’afficionados sont ainsi attendus pour profiter de ce spectacle sur grand écran. Une preuve supplémentaire de la popularité de l’événement à travers le monde.

UNe coupe du monde qui attire les marques

Evidemment, sans sponsors, une organisation d’une telle ampleur ne serait pas possible.

Mais les marques ne s’y trompent pas, avec plus de 100 millions de joueurs, League of Legends est l’un des mastodontes de l’esport. Riot Games n’a donc eu aucun mal à signer des partenariats majeurs avec des entreprises prestigieuses, à l’image de Louis Vuitton qui s’est chargé de concevoir un étui spécial pour le trophée. Nous retrouvons également Mastercard, State Farm, Red Bull, AXE (Unilever), Alienware, Secretlab et OPPO.

De nombreuses activations seront ainsi mises en place durant l’événement, offrant à ces compagnies une exposition maximale.

Car ce sont bien les millions de joueurs rassemblés sur place et derrière leurs écrans qu’elles espèrent toucher. La firme Nielsen annonçait en juin dernier que le nombre de spectateurs d’Esport était en pleine croissance puisqu’un fan sur cinq a commencé à suivre la compétition en 2018. 60% d’entre eux déclarent également ne plus regarder la télévision chaque semaine, préférant consommer des contenus sur la plateforme de streaming Twitch. Pour toucher cette partie du public, les marques ont donc pris la décision logique de s’associer avec Riot Games.

UN SOMMET Essentiel pour l’industrie esport

Les Worlds 2019 représentent évidemment le point culminant de toute une année de compétition pour les amateurs de League of Legends, mais c’est également une vitrine exceptionnelle qui permet de dynamiser un peu plus le marché de l’esport.

Le titre de Riot Games et le jeu compétitif apparaîtront dans tous les journaux, tandis que les équipes en lice profitent de cette période pour séduire les annonceurs. Le nombre de partenariats explose à ce moment de l’année, à l’image de la structure G2 Esports qui a signé avec Red Bull, Domino’s Pizza et Hdac Technology entre septembre et octobre.

Ces tournois d’une grande envergure sont donc essentiels pour le jeu compétitif et League of Legends n’est pas seul sur ce créneau. D’autres événements évoluant en parallèle rassemblent les spectateurs, comme le tournoi The International, organisé par PGL pour le compte de l’éditeur Valve. Avec 34,3 millions de dollars mis en jeu en 2019, ce championnat de Dota 2 détient le record du plus gros cash prize de l’industrie. De son côté, la Fortnite World Cup créée cette année n’a pas à rougir puisqu’elle proposait 30 millions de dollars.

Autant de grands rendez-vous qui attirent désormais sponsors et investisseurs pour de grands spectacles dont près de 454 millions de fans se font l’écho. En s’articulant autour de ces poids lourds, tout en développant des initiatives à des échelles plus réduites, l’industrie de l’esport est parvenue à atteindre de nouveaux sommets en termes de revenus annuels. Selon les dernières estimations de Newzoo, elle dépassera pour la première fois le milliard de dollars à la fin de l’année.

Les Worlds de League of Legends, une fantastique vitrine de ce qu’est, et surtout de ce que sera l’esport demain.
Data, insights, inspirations :
recevez la newsletter Webedia Insights !